Un peu désarçonnée par la structure intérieure du musée du Quai Branly, qui peut paraître lourde, elle est en fait parfaite pour les agoraphobiques et permet, il me semble, une visite intime. Du coup, les statues, masques, plongés dans le noir, et superbement éclairés, sont, eux, les spectateurs, actifs, vivants, de notre promenade. On se sent invité sur un territoire secret, et honoré du coup !

Je n'ai pu voir que l'Afrique, accompagnée de ma petite fille, mais j'ai encore en tête des "visages", des expressions, comme si un échange avait eu lieu. Je me sens complètement imprégnée et encore sous le charme.

Les photos sont interdites, alors, nous avons croqué. Des emplacements permettent de s'installer au calme, caché dans le noir, pour dessiner tranquillement.

branly_1_sitebranly_1_site

branly_3_sitebranly_5_site

branly_4_site

brably_2_site